Profile POCUS : Dr Paul Blackman

August 01, 2018

Le Dr Paul Backman est médecin en chef pour Athletics Australia, un organisme à but non lucratif qui supervise les activités d'athlétisme au niveau national en Australie et est chargé de représenter de manière adéquate l'Australie dans les compétitions et événements d'athlétisme internationaux et régionaux. Il a également travaillé en tant que médecin en chef pour les clubs AFL de Collingwood et Melbourne.

« En tant que médecin du sport, j'utilise l'échographie Point-of-Care depuis environ 15 ans. Nous nous concentrons sur les opérations plutôt que sur les diagnostics, car nous avons accès à de très bons spécialistes et radiologues aux diagnostics exceptionnels.

Pour autant, nous nous sommes rendu compte que de nombreuses infiltrations concernant des articulations de taille moyenne ou importante que nous orientions vers les radiologues, notamment des dilatations capsulaires et des infiltrations à la hanche, n'étaient pas réalisées comme nous le souhaitions. Nous avons donc décidé d'acquérir les compétences nécessaires pour procéder nous-mêmes aux infiltrations.

L'échographie Point-of-Care est devenue une stratégie très utile pour réaliser des traitements plus efficaces et cliniquement appropriés avec des procédures comme les infiltrations au niveau des articulations et des tendons. Les retours des patients ont été exceptionnels. Ils étaient très heureux que nous puissions prendre en charge ces procédures, car ils n'avaient ainsi pas à consulter un autre professionnel. Le traitement est également plus économique et moins chronophage pour le patient, car nous pouvons parfois réaliser plusieurs infiltrations le même jour. Même si certains patients doivent reprendre rendez-vous pour la suite de leur traitement, ils préfèrent revenir au même endroit et être pris en charge par le professionnel avec lequel ils ont déjà établi une relation. »

 

« Le diagnostic et le traitement des tendinopathies représentent une grande partie de nos activités. Toute intervention en lien avec les tendons, telle que les infiltrations dans la gaine du tendon ou les injections de PRP, sont réalisées sous guidage échographique. Nous ne redirigeons nos patients vers le radiologue spécialisé en MSK que pour les zones les plus difficiles d'accès.Cette évolution a été très positive pour les médecins comme les patients, ces derniers indiquant une meilleure satisfaction depuis l'adoption de ce processus. »

Pour les affections comme les tendinopathies, il est très pratique de disposer d'un échographe à portée de main. Par exemple, je suis souvent mes patients souffrant de tendinopathie grave sur 2 ou 3 ans. Avec l'échographe, je peux réaliser une image de référence du tendon. Après un an ou plus, si le tableau clinique le justifie, je peux de nouveau regarder le tendon directement sur la piste, et les patients apprécient que cela puisse être fait rapidement, sans déplacement. Sur les pistes, en cas de blessure aux tendons ou musculaire, nous utilisons un appareil comme l'iViz. Il nous permet de faire une évaluation globale immédiate et de prendre des décisions quant aux compétitions, à la poursuite de l'entraînement et aux performances. L'identification de la pathologie est un rôle annexe important de cette technologie.

Dans d'autres sports, comme le football, nous voyons beaucoup plus de traumatismes. Un système Point-Of-Care peut s'avérer très précieux dans le diagnostic de blessures spécifiques au niveau des muscles, des tendons et des articulations.Certains athlètes reçoivent une injection avant la compétition et le guidage échographique à l'aide d'un système comme l'Edge II rend cette procédure bien plus fiable. Médecin et patient se sentent plus à l'aise et rassurés, car le médecin a un contrôle total sur la quantité de produit injectée et l'endroit exact de l'injection.

L'échographie est un véritable atout pour les médecins du sport et nous permet de grandement améliorer les résultats des patients. Leur satisfaction a considérablement augmenté depuis que nous avons recours à cette technologie.

Avant l'échographie Point-of-Care, nous n'avions pas de problèmes à réaliser des infiltrations en aveugle dans certaines zones. Toutefois, je préférais éviter de procéder ainsi pour certaines articulations plus importantes. Je pense que ce n'est pas une procédure adaptée. Même une injection sous-acromiale ou dans une petite articulation est bien plus fiable lorsqu'elle est réalisée sous guidage échographique. On peut en effet être sûr d'être pile au bon endroit à chaque fois et bénéficier d'informations de diagnostic en parallèle.

Les deux méthodes ont leur intérêt, car elles se complètent. Auparavant, nous réalisions des injections en aveugle en nous appuyant sur notre connaissance de l'anatomie de surface. Nous prenons aujourd'hui la peine de former nos inscrits aux deux techniques : infiltrations en aveugle et sous guidage échographique. Pour autant, nous savons désormais que le guidage échographique renforce la fiabilité de ces procédures. Chacun doit déterminer à quel moment il est acceptable de se passer de guidage échographique.

Nous réalisons souvent des interventions sur les pistes, les terrains, dans les chambres d'hôtel ou dans d'autres lieux. Les appareils d'imagerie portables sont donc très utiles dans le monde de l'entraînement intensif, dont les acteurs parcourent le monde entier. Les dimensions, le poids et la portabilité sont ainsi devenus des facteurs essentiels à prendre en compte dans la comparaison d'échographes. »

Partager