Une étude de Harvard révèle que l'utilisation de POCUS permet de réaliser d'importantes économies

January 21, 2019

Selon une étude réalisée par des chercheurs de Harvard, les médecins urgentistes exerçant dans des hôpitaux communautaires qui ont décidé d'utiliser l'échographie diagnostique Point-Of-Care (POCUS) dans leur pratique, ont permis de faire économiser beaucoup d'argent aux patients, compagnies d'assurance et hôpitaux, même si les résultats d'une échographie ne modifiaient pas le parcours de soins.

Publiée en ligne le 28 décembre dans le Journal of Ultrasound in Medicine, cette étude de 3 mois se concentre sur des médecins urgentistes exerçant au Mount Auburn Hospital de Cambridge, dans le Massachusetts, qui dispose de 213 lits.

L'équipe de chercheurs a exploité des données issues des barèmes de frais d'assurance santé de Medicare and Medicaid Services (CMS) et FairHealth afin de calculer les réductions de coût pouvant être attribuées à l'utilisation de POCUS. Elle a constaté qu'en moyenne, l'utilisation de POCUS a permis de réduire les frais liés à des tests diagnostiques supplémentaires de 1 134 $ pour les patients bénéficiant d'une assurance privée, 2 826 $ pour ceux hors système ou ne possédant pas d'assurance, et 182 $ pour les patients Medicare et Medicaid.

Consultez un résumé de l'étude sur Radiology Business ou accédez-y directement sur le Journal of Ultrasound Medicine (uniquement pour les abonnés).

 

 

 

 

 

Découvrez comment POCUS peut réduire les coûts

Rich Fabian, COO de FUJIFILM SonoSite, présente un programme détaillé à l'intention des responsables des achats concernant les coûts accessoires devant être pris en compte lorsqu'il s'agit d'évaluer le coût total de fonctionnement d'un nouvel appareil d'imagerie.

Partager