Grâce à une étude innovante, les ambulances écossaises utiliseront bientôt des échographes POC en milieu rural

November 07, 2017

L'échographe Point-of-Care (POC) M-Turbo de FUJIFILM SonoSite fournira bientôt des diagnostics préhospitaliers dans les Highlands écossais dans le cadre de l'étude clinique innovante SatCare. L'objectif de cette étude est d'associer l'échographe POC aux communications avancées pour permettre au personnel hospitalier d'interpréter des images à distance et de prendre des décisions rapides afin de soigner rapidement certaines pathologies.

Le développement actuel des réseaux mobiles haut débit a révolutionné la télémédecine en ce qui concerne le diagnostic à distance et l'orientation du traitement ; les résultats pour de nombreuses pathologies ont ainsi été sensiblement améliorés. En revanche, la plupart des solutions de télémédecine actuelles dépendent des technologies commerciales de télécommunication mobile 3G et 4G - technologies qui sont peu utiles en milieu rural et dans les zones peu couvertes par les réseaux mobiles.

 

SatCare a pour but de s'attaquer à ces problèmes en associant les systèmes POCUS aux communications par satellite afin d'obtenir des diagnostics à distance grâce à des échographies rapides dans les régions isolées et les zones situées à une distance considérable des lieux de soin secondaire.

En coordination avec le Centre for Rural Health (Centre pour la santé rurale) de l'université d'Aberdeen, et grâce aux subventions de l'Agence spatiale européenne, ce projet collaboratif a pour objectif d'équiper cinq ambulances d'échographes M-Turbo par FUJIFILM SonoSite et de systèmes de communication mobile par satellite sur mesure fournis par ViaSat. 

Dr Leila Eadie, chercheuse associée au Centre for Rural Health de l'université, explique que l'échographe POC est désormais considéré comme un outil essentiel pour prodiguer les soins d'urgence en milieu hospitalier. 

« Notre objectif est d'offrir ce genre de prestations dans le cas d'une urgence médicale », explique Dr Eadie. « Même si le déploiement des échographes dans les milieux préhospitaliers n'est pas chose nouvelle, plusieurs études ont souligné que l'efficacité de ces machines n'était pas optimale car le personnel était incapable d'interpréter les images échographiques. 

« En revanche, l'acquisition efficace des images ne nécessite qu'une formation minimale, et SatCare permettra à un personnel qualifié d'analyser à distance les images obtenues par les ambulanciers*. Ce projet vise à exploiter au maximum les outils dont dispose le personnel médical sans que les ambulanciers ou les techniciens ambulanciers n'aient besoin de suivre une formation complète en échographie. »

« Grâce à notre partenariat avec le service écossais d'ambulance, nous formons actuellement les ambulanciers de cinq centres ambulanciers des Highlands à la réalisation d'échographies prédéterminées afin de fournir un diagnostic efficace pour un bon nombre de situations critiques », élabore Dr Eadie. 

« Les images sont alors transmises en temps réel à un médecin urgentiste expérimenté de l'hôpital de Raigmore, troisième centre de soins tertiaire des Highlands, afin que celui-ci les analyse en s'appuyant également sur une vidéo récapitulative de l'état du patient et sur ses antécédents médicaux, poursuit Dr Eadie. Le personnel ambulancier est ainsi dégagé de la charge d'interprétation des images ; le médecin peut également offrir un soutien à distance lors de la prise de décision et guider le traitement préhospitalier du patient. »

« Le potentiel de cette méthode a déjà été prouvé lors d'une étude de faisabilité antérieure. Cette étude, nommée SURS (Échographe par satellite pour les AVC en milieu rural), a associé l'utilisation d'un échographe POC aux systèmes de télécommunication avancée afin de procéder à un examen préliminaire rapide des patients victimes d'AVC au moment de l'intervention. »

Dr Luke Regan, consultant en médecine d'urgence à l'hôpital de Raigmore, a souligné les bénéfices cliniques potentiels de cette méthode. 

« La médecine préhospitalière consiste à équilibrer les risques et les bénéfices, souvent dans des situations où le temps est compté, » explique Dr Regan. « Nous souhaitons élaborer des équivalents directs des algorithmes de diagnostics échographiques préexistants dans les services d'urgence des hôpitaux – comme ceux qui sont utilisés chez les patients en état de choc ou souffrant d'une douleur abdominale – en les adaptant au contexte préhospitalier. »

« Nous avons décidé de centrer l'étude sur un certain nombre de pathologies potentiellement mortelles – traumatisme majeur, douleur thoracique, essoufflement, douleur abdominale et choc hémodynamique – qui pourraient bénéficier d'un diagnostic précoce et précis, » ajoute le Dr Reagan.

« Par exemple, un essoufflement sévère peut être causé par un œdème pulmonaire, une pneumonie, un pneumothorax, une BPCO, ou une insuffisance ventriculaire droite ; si le traitement à apporter est défini uniquement à partir du tableau clinique du patient, il peut s'avérer incorrect ou inefficace. Mais si vous effectuez une échographie sur les lieux de l'accident et si un spécialiste analyse les images depuis l'hôpital où il se trouve, les ambulanciers pourront obtenir une image plus complète de l'état du patient et agir en conséquence avant même que le patient n'arrive à l'hôpital.

 

 

« Les informations supplémentaires que ces échographies fournissent peuvent potentiellement affecter la prise en charge du patient à son arrivée à l'hôpital. Par exemple, il peut être redirigé vers un service spécialisé, ou envoyé directement dans un laboratoire de cathétérisme ou en salle d'opération sans qu'il n'y ait besoin d'un triage à l'arrive aux urgences. Grâce à ces informations supplémentaires sur l'état du patient avant son arrivée, nous pouvons mettre à disposition les ressources nécessaires (chirurgiens, gynécologues, produits sanguins, etc.) pour que la prise en charge soit optimale.

« Le choix de l'échographe POC est un facteur clé du succès pour ce genre de démarche », ajoute Dr Regan. « Il nous faut un instrument qui soit assez compact et solide pour être utilisé dans un environnement préhospitalier, mais aussi intuitif pour faciliter son utilisation dans des situations d'urgence qui mettent le personnel sous haute pression. J'ai eu l'occasion de travailler plusieurs fois avec des échographes POC au cours de ma carrière, notamment au sein du Sydney Helicopter Emergency Medical Service, qui utilisait des équipements SonoSite. Grâce à mon expérience, j'ai compris que les systèmes SonoSite étaient parfaits pour ce genre de situation. 

« Jusqu'à présent, les ambulanciers que nous avons formés se sont vite adaptés au maniement de l'échographe M-Turbo et il peuvent désormais obtenir rapidement les images nécessaires au diagnostic à distance. L'équipement doit associer longévité et résistance pour être utilisé dans un service ambulancier très occupé ; en effet, les évaluations échographiques doivent s'intégrer parfaitement dans la pratique quotidienne du personnel ambulancier. »

*Le champ de pratique médicale peut varier selon l'État, le pays et/ou la juridiction locale.

 

Découvrez nos vidéos de formation médicale à accès libre et gratuit (FOAMed) sur la médecine d'urgence et les soins intensifs

 

 

Partager