Témoignages d'utilisateurs : Un échographe au point d'intervention contribue à la protection des éléphants au Vietnam

February 06, 2017

Le nombre d'éléphants qui vivent à l'état sauvage au Vietnam est passé de plus de 2 000 à moins de 100 au cours des vingt dernières années. La soixantaine  d'éléphants vivant en captivité dans le pays jouent donc un rôle crucial dans la préservation des lignées génétiques de cette espèce en voie de disparition. Le Dr. Willem Schaftenaar, conseiller vétérinaire de l'European Studbook of Elephants, aide le Centre de la protection des éléphants de Đăk Lăk (ECC) à identifier des femelles adaptées à la reproduction. Avec l'aide de la Fondation d'Asie pour les animaux et d' un appareil SonoSite Edge, le Dr Schaftenaar et l'ECC travaillent avec les propriétaires des animaux en captivité pour établir un programme de reproduction et aider à faire sortir l'éléphant sauvage de la liste des espèces en voie de disparition. Le Dr. Schaftenaar a récemment discuté de son travail au Vietnam avec SonoSite :

« À l'origine, j'ai été invité au Vietnam par la Fondation d'Asie pour les animaux en juin 2015. À ce moment-là, environ 60 éléphants étaient encore utilisés dans l'industrie du tourisme pour des promenades, mais aucun d'entre eux ont été utilisés pour la reproduction. Le défi majeur était qu'une fois qu'une éléphante ou "vache" a vêlé, elle ne pouvait plus être utilisée pour des promenades touristiques. Bien qu'il existe beaucoup d'exemples dans d'autres pays d'Asie, où les propriétaires avaient trouvé d'autres façons de générer des revenus de leurs animaux, cela nécessitait une certaine éducation et un soutien. L'ECC a pour but de développer un programme de reproduction en captivité permettant d'éviter l'extinction des éléphants au Vietnam, en collaboration avec les propriétaires de ces animaux afin de développer un avenir durable et économiquement viable.

Lors de ma première visite, nous avons effectué des évaluations de santé sur 40 éléphants captifs dans toute la province Đắk Lăk et nous avons identifié huit éléphantes de moins de 40 ans qui pouvaient potentiellement procréer. Le vétérinaire d'ECC, qui travaillait en collaboration avec un laboratoire de l'hôpital privé à Ho Chi Minh City, contrôlait alors les niveaux plasmatiques de progestérone de ces huit éléphantes en faisant des contrôles sanguins hebdomadaires, ce qui nous a permis de confirmer que sept éléphantes avaient encore un cycle œstral. Je me suis alors rendu à l'ECC à nouveau en novembre 2016, cette fois équipé d'un échographe Edge de FUJIFILM SonoSite. L'échographie est un outil important dans mes activités quotidiennes dans les zoos depuis plus de 20 ans, et j'étais reconnaissant à FUJIFILM SonoSite de m'avoir fourni gracieusement un instrument très portable et robuste pour ce voyage. En trois jours, j'avais visité les sept éléphantes, et une autre identifiée plus tard, et utilisé l'échographe pour évaluer l'utérus de chaque "vache" afin de détecter toute tumeur, un problème fréquent chez les éléphantes d'Asie qui n'ont pas procréer pendant de longues périodes. L'échographie a été inestimable pour ce travail, car il est le seul moyen pratique d'évaluer l'utérus chez ces grands animaux. Une fois qu'une "vache" est pleine, il est également utile dans les premiers stades de la grossesse, entre 8 et 20 semaines, pour surveiller l'embryon. Avoir un système avec une bonne qualité d'image est vital, même à ce stade, car l'embryon est bien profondément à l'intérieur de la mère. Et comme vous travaillez avec des éléphantes, qui sont rarement immobiles, vous avez aussi besoin d'un instrument qui est à la fois très portable et relativement robuste, les systèmes SonoSite sont donc idéaux. 

Même si nous avons trouvé quelques petites tumeurs chez deux des éléphantes au cours de cette évaluation et qui peuvent réduire leurs chances de procréer, elles semblaient toutes assez en forme pour produire une progéniture. Suite à notre visite, l'équipe de l'ECC a continué de suivre le cycle œstral de ces animaux afin d'identifier quand il fallait amener un éléphant mâle à la "vache" pour les accoupler. Une éléphante est déjà devenue enceinte en utilisant cette approche. Elle sera déplacée à l'ECC vers la fin de la grossesse, ce qui lui permettra de mettre bas loin de l'environnement touristique trépidant. L'échographie aura à nouveau une valeur inestimable à ce stade, vu que l'éléphanteau est si profondément à l'intérieur de la mère que l'échographie est la seule façon de visualiser quand celui-ci entrera dans le col de l'utérus ou le vagin. Espérons que ce ne sera pas trop tard pour que ce groupe d'éléphants en captivité au Vietnam, ce qui permettra à l'ECC d'établir un programme de reproduction et de fournir un avenir meilleur à ces animaux impressionnants et leur progéniture. »

En savoir plus sur l'échographie au point d'intervention pour les grands animaux

Les appareils SonoSite sont portables, robustes et alimentés par batterie afin de permettre d'examiner par échographie certains des plus grands animaux au monde. Apprenez ce que les clients SonoSite ont à dire au sujet de leur utilisation de l'échographie au point d'intervention sur notre page web Zoo et grands animaux

Partager