Une lettre du Dr Samuel Abelson

May 23, 2018

Ce qui suit est une lettre du Dr Samuel Abelson, un médecin urgentiste résidant à Minneapolis.

Il y a quatre ans, l'association Project Medishare commençait à enseigner l'échographie Point-of-Care au personnel de l'hôpital Bernard Mevs à Port-au-Prince. Par le biais du programme Global Health de SonoSite, nous avons emprunté plusieurs machines pour mener à bien cette mission.

En 2016, Project Medishare a pu acheter un M-Turbo à prix réduit grâce au programme SoundCaring de SonoSite et le faire parvenir en Haïti. Au printemps dernier, nous avons encore une fois pu faire don de deux échographes M-Turbo au personnel de l'unité de soins intensifs de l'hôpital Bernard Mevs et au service d'obstétrique du centre de santé Marie Cherie à Marmont.

Ceci est un compte-rendu de mon dernier voyage en Haïti, qui a eu lieu cette année au printemps.

Des résultats rapides, un impact immédiat avec POCUS

Parfois, ce sont les choses les plus simples qui font la plus grande différence. Je me suis mis en route en novembre 2010 pour venir en aide au peuple haïtien. À l'époque, aucun médecin haïtien ne pouvait travailler au sein du service des urgences de l'Hôpital Bernard Mevs de Port-au-Prince.

Aujourd'hui, des médecins haïtiens y travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Lors de ce dernier voyage en Haïti, nous avons livré une machine offerte à l'hôpital Bernard Mevs avant de nous rendre dans une clinique d'obstétrique à la campagne.

À notre retour à Port-au-Prince trois jours plus tard, la médecin des urgences (formé au M-Turbo lors d'une de nos visites précédentes) nous a parlé d'un patient de 29 ans qui était arrivé entre-temps avec une blessure par balle à l'abdomen. Elle avait réalisé un examen FAST et constaté la présence d'un épanchement liquidien, si bien que le patient s'était retrouvé au bloc opératoire en moins d'une heure. Il a survécu, en grande partie grâce au M-Turbo.

Ce sont des exemples comme celui-ci qui me poussent à retourner en Haïti pour enseigner les techniques d'échographie Point-of-Care.

Un engouement pour des machines simples à utiliser

L'association Project Medishare s'est rendue dans une clinique d'obstétrique en pleine campagne haïtienne pour présenter un deuxième M-Turbo. Nous nous demandions si ces praticiens sauraient apprendre à se servir efficacement de l'échographe et ainsi réduire le taux élevé de mortalité maternelle et infantile.

La procédure était-elle trop compliquée pour être apprise en quelques jours de formation seulement ?

Nous avons donc commencé à enseigner l'échographie obstétricale Point-of-Care sans attendre, et leur enthousiasme fit plaisir à voir.

Fort reconnaissant, le personnel nous a clairement annoncé qu'en raison de l'accès à l'échographie dans cette région rurale, davantage de femmes se présenteraient à la clinique et qu'un plus grand nombre d'accouchements auraient lieu sous surveillance médicale. Dans un pays où le taux de mortalité infantile est 10 fois plus élevé qu'aux États-Unis et où moins d'un tiers des naissances bénéficient d'une assistance médicale, il est clair que cette technologie faisait cruellement défaut.

En plus de sauver des vies, il est extrêmement gratifiant de voir la joie des prestataires de soins haïtiens lorsqu'ils apprennent à utiliser POCUS. Ils ont conscience d'être formés sur des équipements de pointe pratiquement introuvables sur l'île. L'excitation était palpable dans la salle pendant que nous enseignions, et souvent, les membres du personnel restaient bien après la fin de leur service pour en apprendre le plus possible.

Des patients de la clinique d'obstétrique ont attendu cinq à six heures pour voir l'échographie de leur bébé.

Il arrive que l'on oublie facilement l'effet considérable que de bons soins médicaux peuvent avoir, c'est alors que l'on lit la reconnaissance sur le visage des gens qui en ont bénéficié. Le don de ces échographes M-Turbo a eu des conséquences immédiates, importantes et significatifs. Des vies ont déjà été sauvées et beaucoup d'autres le seront également. C'est pourquoi Project Medishare s'est engagé à continuer de se rendre en Haïti deux fois par an.

Vos programmes Global Health et SoundCaring ont un impact considérable dans le monde entier. Au nom de Project Medishare et de ses partenaires de Thomonde et de Port-au-Prince, nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien aux soins médicaux dans toutes les régions du monde en développement.

Mesi anpil (« merci beaucoup » en créole haïtien),

Sam Abelson, MD

 

Partager