Profil POCUS : Dr Frances Chow

September 19, 2018

Le Dr Frances Chow, anesthésiste, œuvre pour mettre en place les blocs nerveux guidés par échographie à la British Columbia Cancer Agency, à Vancouver, en Colombie-Britannique (Canada). La British Columbia Cancer Agency offre parmi les meilleurs résultats au monde pour les patients cancéreux surclassant les pays du G7 pour les leucémies de l'enfant et décroche la 2e position pour les cancers de la prostate et du sein parmi 67 pays.[1]

Les prestations de BC Cancer concernent aussi bien la prévention et le dépistage que le diagnostic, le traitement et la convalescence. L'agence dirige six centres régionaux contre le cancer et met tout en œuvre pour découvrir les causes des cancers, mais également pour offrir une meilleure qualité de vie à ses patients. Cette recherche d'amélioration des soins et des résultats a incité le Dr Frances Chow à se pencher sur de nouvelles stratégies de gestion de la douleur et d'anesthésie dans le cadre des interventions chirurgicales, puis à se former aux blocs nerveux échoguidés.

Une fois formée, le Dr Chow s'est rapprochée de l'équipe de chirurgie oncologique de BC Cancer dans l'idée de procéder à des blocs nerveux pectoraux (PECS) sur les patients ne tolérant pas l'anesthésie générale en raison de comorbidités ou d'un risque de complications supérieur à la moyenne. Elle a donc réalisé une étude clinique pour évaluer les avantages des blocs PECS par rapport à une anesthésie générale et déterminer s'ils permettaient de réduire l'utilisation d'opioïdes dans la gestion de la douleur, ainsi que la morbidité associée à l'anesthésie générale. Le Dr Chow estimait en effet que ces blocs pouvaient améliorer l'expérience des patients, réduire l'utilisation des opioïdes et constituer une solution pour les patients à haut risque.

Après avoir utilisé des blocs PECS sur plus de 200 patients, l'équipe de chirurgie oncologique a commencé à demander ces blocs pour des patients ne souffrant pas de comorbidités, mais pour lesquels une gestion de la douleur optimale ou l'élimination des effets secondaires de l'anesthésie générale était nécessaire.

Le Dr Chow travaille actuellement à la réalisation de blocs nerveux échoguidés sur d'autres régions anatomiques. Elle a ainsi commencé à réaliser des blocs nerveux pour des opérations comme les biopsies des ganglions lymphatiques, les excisions tumorales dans les membres, le tronc et le pelvis, ainsi que la curiethérapie des cancers génitaux.

Elle a créé le Regional Anesthesia Block Program au sein du service de chirurgie oncologique de Vancouver BCCA en septembre 2016.

Les blocs régionaux échoguidés sont très utiles pour la gestion de la douleur chez les parents opérés. Ils permettent de réduire la charge de la salle de réveil, car nos patients n'ont besoin de peu, voire d'aucun narcotique pendant et après l'opération. La sédation, les nausées et les vomissements sont ainsi limités.

J'ai récemment traité une patiente obèse (IMC de 37) de 80 ans devant se faire enlever une masse axillaire gauche Elle avait des antécédents d'apnée du sommeil, d'infarctus du myocarde, d'arythmie, de diabète insulinodépendant, d'hypertension, et de lymphome. L'anesthésie générale en chirurgie ambulatoire au BCCA n'était pas recommandée. L'excision chirurgicale de la masse a été réalisée sous bloc régional PEC. Cela a permis de profiter de conditions chirurgicales optimales. La patiente n'a ressenti aucune douleur pendant ou après l'opération ni aucun effet secondaire. Elle a pu sortir le jour même. Lors du suivi postopératoire, 23 h plus tard, elle n'avait aucune douleur et pas besoin d'analgésiques. Nous n'aurions pas pu réaliser ce bloc sans l'échographe SonoSite.

J'ai eu une autre patiente obèse (IMC de 45), avec syndrome d'apnées obstructives du sommeil, thérapie hormonale et fonction respiratoire dégradée souffrant d'un cancer du sein nécessitant des tumorectomies guidées par fil. J'ai procédé à un bloc PECS au lieu d'une anesthésie générale, ce qui a permis d'éviter toute assistance respiratoire postopératoire et une nuit à l'hôpital.

Pendant mon essai clinique, j'ai constaté que l'utilisation des échographes SonoSite pour les blocs régionaux offrait les avantages suivants :

  • Anesthésie pour les cas complexes des patients devant subir une opération chirurgicale à des fins de diagnostic ou de traitement
  • Gestion de la douleur périopératoire bonne à excellente : les patients n'ont bien souvent pas besoin de prendre des analgésiques après l'opération
  • Prescriptions d'opioïdes limitées ou nulles pour les douleurs postopératoires
  • Élimination de la sursédation ou de l'hypoventilation des patients après l'opération
  • Réduction du temps de récupération post-anesthésie avec un retour plus rapide de la mobilité
  • Amélioration de la fonction respiratoire et absence d'atélectasie pendant la récupération
  • Sortie des patients le jour même, aucune admission à J+1, sauf admissions prévues (par exemple en cas de mastectomie)

Je peux réaliser un bloc PECS guidé par échographie en 6 à 10 minutes la plupart du temps, de la mise en place de la sonde sur la peau à son retrait.

Cette économie de temps est liée à l'absence d'induction anesthésique en salle d'opération et à l'absence de temps de réveil. L'infirmière peut préparer le patient en salle préopératoire, je réalise le bloc dans cette même salle, l'anesthésie du patient est confirmée et il part en chirurgie.

L'expérience de mes patients en matière de douleur post-opératoire est plutôt bonne. Vancouver BCCA traite de nombreux patients venus de tout le Canada. Nos patients venant de loin peuvent même rentrer chez eux en avion, ferry ou voiture quelques heures seulement après l'opération sans douleurs, nausées ou vomissements.

Les chirurgiens et le personnel infirmier sont très satisfaits des améliorations et gains de temps générés. Je tiens d'ailleurs à les remercier d'avoir soutenu l'utilisation des blocs régionaux échoguidés dans les soins au patient.

Je n'imagine pas réaliser des anesthésies sans les blocs régionaux échoguidés. Il s'agit de ma technique privilégiée pour les patients au contexte médical complexe nécessitant des procédures chirurgicales.

Partager