Profil POCUS : Dr Fidel Fernandez

January 09, 2019

L’échographie est un outil essentiel pour les chirurgiens vasculaires au XXIe siècle. Dans l'article suivant, le Dr Fidel Fernández Quesada, chirurgien vasculaire de 6e génération et professeur associé de l'université de Grenade, en Espagne, décrit les conséquences de l'échographie sur sa pratique clinique et imagine ce que ses prédécesseurs auraient pu faire avec une telle avancée technologique.

« Je travaille dans le domaine de la chirurgie vasculaire et de l'angiologie depuis 25 ans et je consulte désormais à l'hôpital universitaire San Cecilio de Grenade et en cabinet. Je suis également l'actuel président du département de phlébologie et de lymphologie de l'association espagnole de chirurgie vasculaire et d'angiologie. Comme tout spécialiste de la chirurgie vasculaire et de l'angiologie, j'utilise l'échographie quotidiennement dans mes consultations.

J'utilise les équipements FUJIFILM SonoSite depuis plus de 15 ans maintenant, en passant d'un système à l'autre au fur et à mesure des évolutions. Tout diagnostic de pathologie liée à des vaisseaux commence par une échographie, qui permet au médecin de voir l'anatomie ainsi que le fonctionnement de l'artère ou de la veine et qui l'aide à « creuser » la zone à la recherche d'un maximum de détails, d'informations essentielles sur l'apparence ou le fonctionnement du vaisseau. Grâce à l'échographie, il est possible d'opérer un patient pour une embolie en sachant à l'avance précisément où se trouve l'obstruction, ce qui nous permet de savoir exactement où inciser.

 

En matière de diagnostic, l'échographie est aussi très utile lors d'un examen de l'artère carotide : elle permet de mesurer le degré de sténose, l'étroitesse de l'artère en fonction de la vitesse du flux sanguin, et de déterminer où commence la plaque et où elle se termine, information cruciale au moment de préparer l'intervention chirurgicale.

De la même façon, l'échographie s'avère indispensable aux procédures modernes de traitement des vaisseaux malades, offrant plusieurs avantages sur les traitements alternatifs. Par exemple, lors du traitement de varices par sclérothérapie, nous utilisons l'échographie pour déterminer le point de ponction et vérifier l'injection du sclérosant. Une cartographie veineuse obtenue par guidage échographie nous permet de déterminer le point exact d'incision, ce qui réduit la taille de l'ouverture nécessaire. Dans les thérapies endoluminales, laser ou radiothérapie par exemple, l'échographie permet de piloter l'ensemble du processus. Les résultats sur les patients sont améliorés et le risque de complications postopératoires diminue.

L'échographie Point-of-Care a de nombreuses applications dans le domaine péri-opératoire. Elle est utilisée régulièrement pour mettre en place des cathéters d'accès vasculaire, pour déterminer les pathologies à traiter sur des fistules de dialyse ou pour placer des cathéters de chimiothérapie. Le guidage d'une ponction assure une précision optimale et est essentiel pour déterminer l'organisation des vaisseaux. De plus, l'échographie est indispensable pour suivre l'évolution des maladies dans le temps. Par exemple, suite au diagnostic d'une ischémie, l'évolution de la pathologie artérielle et veineuse peut être suivie de près au fil du temps pour fournir des informations préalables aux interventions médicales ou chirurgicales.

 

J'ai découvert FUJIFILM SonoSite lorsque j'étais interne aux États-Unis. J'ai été très impressionné par l'offre proposée par l'entreprise et la façon dont les systèmes fonctionnaient. J'ai tout de suite pensé « c'est fait pour moi ». J'avais besoin d'un appareil fait pour durer et avais entendu dire que les sondes étaient résistantes aux chocs. En plus, j'ai pu constater que l'échelle de gris était exceptionnelle. Mon premier échographe était un TITAN, dont les performances étaient exactement à la hauteur de son nom, même dans les camps de réfugiés au Sahara où j'ai travaillé dans le cadre de projets de coopération internationale. J'ai depuis suivi l'évolution des systèmes Sonosite, en passant au M-Turbo, puis au Edge et, plus récemment, aux modèles Edge II et X-Porte. Je me rends souvent au domicile de mes patients en moto et le Edge II est parfait dans ce type de situation. Il est petit et portable et ses images sont d'excellente qualité. C'est également un appareil très solide, il résiste aux coups qu'il reçoit régulièrement. Une fois, je suis tombé de ma moto alors que je le transportais et il n'a même pas eu une seule rayure !

Au bloc, j'utilise le Edge II et le X-Porte. Le X-Porte offre une définition extrêmement fine et répond parfaitement à mes besoins lorsque je donne un cours grâce à son grand écran. Il est facile à utiliser pendant des démonstrations et les commandes sur écran tactile sont parfaitement adaptées aux étudiants d'aujourd'hui, qui ont grandi avec les tablettes et les téléphones portables. Dans un futur proche, je pense que les généralistes prendront un échographe avec eux lors de visites à domicile pour faciliter leurs diagnostics et réduire les besoins d'hospitalisation. Je représente la sixième génération de médecin dans ma famille et j'ai de la chance de pratiquer l'angiologie et la chirurgie vasculaire à une époque de progrès technologiques prometteurs.

Lorsque j'étais interne, je ne pensais jamais disposer d'un tel outil. Il y a à peine 40 ans, les médecins étaient loin d'imaginer la révolution que représenterait l'échographie Point-of-Care. Si mon grand-père, mon arrière-grand-père et mon arrière-arrière-grand-père, qui étaient également chirurgiens, pouvaient voir la technologie dont nous disposons aujourd'hui et la façon dont je travaille avec mes patients, ils seraient stupéfaits !

 

En savoir plus sur le X-Porte de SonoSite

L'échographe X-Porte de SonoSite rassemble une interface intuitive, des images performantes, des fonctionnalités avancées et des ressources de formations au sein d'un design pratique tout-en-un.

 

Partager