Étude de cas : l'échographie Point-of-Care dans des situations de réanimation

May 31, 2017

Quelle est l'efficacité de l'échographie Point-of-Care en situation de réanimation ? Lisez l'étude de cas ci-dessous, écrite par le Dr Mark Mensour, médecin urgentiste, maître de conférences à la Northern Ontario School of Medicine au Canada et concepteur de cours pour les praticiens de soins de santé urgentistes.

Un homme âgé de 59 ans, récemment admis à l'hôpital pour fièvre et pneumonie, se retrouve intubé et ventilé. Au cours d'un examen scanner visant à déterminer s'il souffre d'un syndrome de détresse respiratoire aiguë, le patient est victime d'un arrêt cardiaque avec dissociation électromécanique (PEA). Une RCP est entreprise ; la sonde endotrachéale, qui s’avère obstruée par des sécrétions, est remplacée à 15 minutes.

À ce stade, seule la dissociation électromécanique est renseignée sur le moniteur. Un échographe portable est amené, et une sonde curviligne est appliquée par approche sous-costale. Un mouvement cardiaque est détecté à l'échographie, ce qui encourage l’équipe de réanimation à poursuivre la RCP avec adrénaline.
À 25 minutes, une fibrillation ventriculaire fine est remarquée. Une défibrillation à 200 J révèle une tachycardie sinusale ultérieure avec sortie. Le patient finit par récupérer et sort de l’hôpital une semaine plus tard.

Des études de cas comme celle-ci soulignent l'utilité de l’échographie Point-of-Care. C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles Fujifilm SonoSite est fier d’appuyer des initiatives de formations médicales, comme les cours de réanimation EDTUx de la Canadian Association of Emergency Physicians' (CAEP), qui se tiendront le 3 juin 2017 à Vancouver et le 1er décembre 2017 à Ottawa.

Grâce à ses solutions d'échographies Point-of-Care intuitives, fiables et durables, Fijifilm SonoSite est reconnu comme le leader dans son domaine. Nous nous engageons à développer et à soutenir des programmes de formation POCUS dans le monde entier.

 

Partager