Médecine péri-opératoire

perioperative ultrasound for perioperative medicine

Au-delà du bloc : L'échographie péri-opératoire peut aider à rationaliser les soins prodigués aux patients

Le rôle de l'anesthésiste est en train de changer. Comme les hôpitaux recherchent des moyens novateurs pour rationaliser les soins aux patients et améliorer les résultats, les anesthésistes sont de plus en plus tenus de fournir des soins aux patients au-delà des anesthésies générales et des blocs nerveux. Les soins de santé péri-opératoires – gestion de la douleur et responsabilité des soins au patient – s'étendent désormais au-delà de la salle d'opération pour s'occuper aussi du rétablissement du patient. Les anesthésiologistes assument de nouveaux rôles avant, pendant et après les interventions chirurgicales.

Désormais, les anesthésiologistes apprennent de nouvelles compétences, comme l'échographie péri-opératoire au point d'intervention, qui dans le passé étaient reléguées à un autre spécialiste. Apprendre à examiner des patients péri-opératoires pour détecter des complications et des conditions physiques permet en fait d'économiser du temps, et peut considérablement améliorer le rétablissement des patients et raccourcir leur séjour à l'hôpital.

Comment l'échographie au point d'intervention peut-elle contribuer à la médecine péri-opératoire ?

L'échographie au point d'intervention (POCUS) est de plus en plus une composante essentielle de la médecine péri-opératoire, en particulier, des soins aux patients. Grâce à plusieurs applications, comme l'aide au placement d'un anesthésique local, et à la détermination et à la prévention de complications post-opératoires, les périopérativistes constateront que POCUS est un outil précieux permettant d'obtenir de meilleurs résultats pour les patients.

Les applications communes de l'échographie péri-opératoire comprennent :

  • la surveillance hémodynamique et la gestion des états de volume ;
  • l'identification de l'épanchement péricardique ou de la tamponnade ;
  • la détection d'une pathologie cardio-pulmonaire comprenant le pneumothorax ;
  • le placement d'une sonde endotrachéale / la gestion des voies respiratoires ;
  • l'évaluation ciblée de l'échocardiographie transthoracique (examen FATE) ;
  • l'évaluation du contenu gastrique ;
  • l'évaluation d'instabilité hémodynamique (examen FAST) ;
  • les blocages nerveux guidés par échographie.

Quels sont les échographes et technologies les plus adaptés à la médecine péri-opératoire ?

Voici une liste des échographes Sonosite régulièrement utilisés en médecine péri-opératoire.

L'échographe SII Conçu spécifiquement pour les anesthésistes œuvrant dans des salles d'opération surchargées, cet échographe peut être accroché au mur ou au plafond, ou installé sur un pied pour un accès facile. Ses contrôles discrets et simplifiés sont conçus pour être utilisés à une seule main, et la qualité de l'affichage facilite le diagnostic.

L'échographe Edge II Doté d'algorithmes de visualisation avancés, cet échographe Sonosite portable bénéficie d'une technologie de pointe. Il est également pourvu d'un grand écran d'affichage, d'un clavier en silicone résistant aux éclaboussures et d'un boîtier en aluminium massif.

L'échographe X-Porte Signé Sonosite, ce dispositif est doté d'une imagerie haute résolution et d'un système avancé de mesure de la fréquence cardiaque. Ce dernier comprend également des modules pédagogiques intégrés afin de vous permettre d'apprendre à réaliser davantage d'examens échographiques. Protégé par une surface en verre durable, ce dispositif est incroyablement facile à nettoyer.

L'échographe iViz Dispositif portable ultime, l'échographe iViz vous accompagne tout au long de vos journées et de vos interventions au chevet des patients.

Articles connexes

Page Category: