Utiliser l'échographie en anesthésie

From reduced puncture complications to increased patient satisfaction, there are many great reasons to use bedside ultrasound for anesthetic needle placements.

Guidage échographique en anesthésie

Les anesthésistes visionnaires reconnaissent les avantages de l'utilisation du guidage échographique, qui contribue indéniablement à améliorer les soins, à accroître l'efficacité des interventions et à diminuer le nombre de complications lors des interventions nécessitant la pose d'aiguilles.

Injections par aiguille sous guidage échographique

Dans la mesure où un anesthésiste peut visualiser l'aiguille en temps réel grâce à la technologie de l'échographie, l'injection qu'il pratique a de meilleures chances d'atteindre sa cible, et les complications sont minimes. Un avantage qui contribue à accroître la précision et l'efficacité des gestes pratiqués au cours d'interventions telles que les injections à angle raide, les blocs nerveux (blocs des membres supérieurs, blocs périmédullaires, blocs nerveux fémoraux, blocs du plexus brachial, blocs anesthésiques locaux), et les péridurales.

Recherches

Un corpus grandissant de recherches vient étayer l'utilité et les avantages du guidage échographique pour l'anesthésie locorégionale. Par exemple, par rapport à la stimulation du nerf périphérique, sous guidage échographique, les risques de perforation vasculaire (rapport de risque de 0,16) sont considérablement réduits, la durée du bloc nerveux augmente de 25 % et le temps de début d'intervention est réduit de 29 %.1 Une étude publiée dans l'Academic Emergency Medicine (AEM) Journal de juin 2013 révèle que des blocs nerveux fémoraux trois en un écho-guidés ont permis de réduire considérablement l'intensité des douleurs de patients âgés pendant plus de quatre heures, ainsi que la quantité d'analgésiques de secours administrés en cas d'utilisation comme complément d'un traitement standard par opioïdes parentéraux. Ces patients, pris en charge au service des urgences, souffraient de douleurs à la suite de fractures de la hanche. Cette même étude révèle également que la gestion standard de la douleur à l'aide des seuls opioïdes par voie parentérale assurait un soulagement inefficace de la douleur dans la cohorte de patients souffrant de douleurs aiguës associées à leur fracture de la hanche2.

1Abrahams MS, Aziz MF, et al. échoguidage par rapport à la neurostimulation électrique pour périphérique bloc nerveux: une revue systématique et méta-analyse d'essais contrôlés randomisés. Br J Anaesth. 2009;102(3):408-17.

2Beaudoin FL,Haran JP, et al. Une comparaison des trois-en-un bloc de nerf fémoral guidée par échographie par rapport opioïdes par voie parentérale seule pour l'analgésie chez les patients des services d'urgence. Acad Emerg Med. 2013 Jun ;20(6):584-91. doi: 10.1111/acem.12154.