PRIVILÉGIER L'ÉCHOGRAPHIE POUR LE DIAGNOSTIC DES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES

msk-scan-elbow

L'intérêt de privilégier l'échographie dans l'imagerie musculo-squelettique

Les preuves et la recherche cliniques encouragent l'utilisation de l'échographie comme premier test diagnostique pour de nombreux troubles musculo-squelettiques (MSK). L'échographie diagnostique offre de nombreux avantages non négligeables par rapport à la tomodensitométrie (TDM) et à l'imagerie par résonance magnétique (IRM), que ce soit en termes de sécurité ou d'efficacité. L'échographie diagnostique est non invasive et offre la possibilité d'acquérir des images en temps réel, permettant ainsi la réalisation d'examens des structures au repos et en mouvement. Cette capacité à capturer le mouvement des structures musculo-squelettiques la distingue des autres modalités d'imagerie et permet la réalisation de diagnostics plus précis. Parmi les autres avantages de cette technique, citons sa portabilité, qui permet une application et une interprétation des images au point d'intervention.

Toutefois, pour une multitude de raisons, les prestataires de santé se sont tournés vers des modalités d'imagerie plus coûteuses au fil du temps. L'utilisation de modalités d'imagerie telles que la TDM et l'IRM au détriment d'alternatives à faible coût telles que l'échographie ne garantit pas de meilleurs résultats et accroît également la charge financière pour le système de santé et pour votre patient.

A, Approche Basse - risque rentable

Pour la seule année 2009, la TDM et l'IRM représentaient 95 % des frais autorisés par Medicare pour l'imagerie de tous les membres. L'échographie ne représentait quant à elle que 5 % de ces frais, un chiffre peu élevé au vu des avantages de cette technique, tant au niveau de sa rentabilité que de son innocuité. Dans de nombreux cas, l'adoption d'une approche d'imagerie plus sûre et plus économique serait pourtant pertinente, sans que la prise en charge des patients en souffre. Un article de Parker et al. publié en 2008 révèle que, dans des situations appropriées, le remplacement de l'IRM musculo-squelettique par l'échographie musculo-squelettique générerait pour Medicare des économies de plus de 6,9 milliards de dollars pour la période 2006-2010.1

Répartition des frais autorisés par Medicare pour l'imagerie de membres, 2005 à 2009 (carrier billed services uniquement)

      IRM des articulations des membres supérieurs et inférieurs

      IRM des membres supérieurs et inférieurs

      TDM des membres supérieurs et inférieurs

      Échographie des membres

Économies pour le système de santé de notre pays

Estimation des réductions de dépenses de Medicare en 2009 avec le remplacement de l'imagerie TDM et IRM par l'échographie diagnostique (en millions)

      Lésions de la coiffe des rotateurs

      Lésions de la cheville

Un rapport de KNG Health Consulting, LLC2 révèle que si l'échographie était utilisée en priorité dans l'algorithme de diagnostic, le système de santé de notre pays, ainsi que les patients pourraient réaliser d'importantes économies. L'étude de KNG des données de Medicare (2009) montre que si l'échographie avait été utilisée en priorité sur l'IRM ou la TDM dans le diagnostic de 30 % des lésions de la coiffe des rotateurs, l'organisme aurait enregistré des économies de 31 millions de dollars L'utilisation prioritaire de l'échographie dans 30 % des lésions de la cheville aurait permis d'économiser environ
8 millions de dollars.

Ainsi, si l'échographie avait été utilisée en priorité dans 70 % des examens diagnostics des deux pathologies (lésions de la coiffe des rotateurs et lésions de la cheville), les économies combinées de Medicare auraient atteint plus de 91 millions de dollars.

Contactez-nous dès maintenant pour en savoir plus sur les produits d'imagerie au point d'intervention de SonoSite.

Références des rapports

1 Parker, et al.  Musculoskeletal imaging: Medicare use, costs, and potential for cost substitution.  Journal of American College of Radiology. 2008: 182:188.
2 Koenig L, Ruiz D, Cornejo A. Potential cost savings from the use of diagnostic ultrasound in the Medicare population. KNG Health Consulting LLC, 2011. Prepared for SonoSite, Inc.

Références supplémentaires sélectionnées

Smith TO, Back T, Toms AP, Hing CB. Diagnostic accuracy of ultrasound for rotator cuff tears in adults: A systematic review and meta-analysis. Clin Radiol. 2011; 5 (ePub).

Rogers CJ, Cianca J. Musculoskeletal ultrasound of the ankle and foot. Phys Med Rehabil Clin N Am. 2010;21(3):549-57.

Allison SJ, Nazarian LN.Musculoskeletal ultrasound: evaluation of ankle tendons and ligaments. CAJR Am J Roentgenol. 2010;194(6):W514.

Morvan G, Busson J, Wybier M, Mathieu P. Ultrasound of the ankle. Eur J Ultrasound. 2001;14(1):73-82.

Swen WA, Jacobs JWG, Algra PR. Sonography and magnetic resonance imaging equivalent for the assessment of full-thickness rotator cuff tears. Arthritis Rheum. 1999;42:2231-2238.